L’opposant ivoirien, Pascal Affi N’Guessan, a été arrêté

0
66

En Côte d’Ivoire, l’opposant et président du FPI-légal Pascal Affi N’Guessan, a été arrêté cette nuit à plus d’une centaine de kilomètres d’Abidjan. Il était poursuivi dans le cadre d’une enquête ouverte récemment pour « attentat et complot contre l’autorité de l’État ». L’information donnée ce matin par un cadre du parti est confirmée de source sécuritaire.

Selon un responsable du FPI, Pascal Affi N’Guessan a été arrêté à 140 km d’Abidjan près de la ville d’Akoupé. Il tentait de rejoindre sa région natale et son fief de Bougouanou. Les autorités viennent tout juste de confirmer l’information, en donnant quelques détails : il a été interpellé avec deux autres personnes précisément entre les villages de Yakassé-Mé et Agou.

Détenu à la DST

Selon le ministère de la Sécurité, il se trouverait actuellement dans les locaux de la Direction de la Surveillance du Territoire, la DST. Les avocats de Pascal Affi N’Guessan indiquent cependant qu’ils n’ont pas pu entrer en contact avec lui, bien qu’ils se soient rapidement rendus sur place.

Vendredi, le procureur de la République, Richard Adou a tenu une conférence de presse pour annoncer que plusieurs personnalités politiques de l’opposition étaient poursuivies par la justice de 16 chefs d’accusation, dont « actes de terrorisme », « organisation et participation à un mouvement insurrectionnel », et « meurtres ».

21 personnes sont déjà détenues dans le cadre de cette affaire qui fait suite à l’appel au « boycott actif » de l’élection présidentielle, qui aurait entraîné, selon le procureur, « la commission de nombreux actes d’une particulière gravité ». Le numéro 2 du PDCI, Maurice Kakou Guikahué est également détenu, tandis qu’Abdallah Mabri Toikeusse est en fuite et « activement recherché » par les services de police.

Avec RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*