Mairie de Matam: Ismael Condé, 1er vice maire, victime de représailles ?

0
331

Tout porte à croire désormais que l’heure est au règlement de compte politique contre le premier vice maire de la commune de Matam pour son opposition à un éventuel 3ème mandat en Guinée.

Après l’organisation du double scrutin contesté et controversé du 22 mars dernier, certains faits et gestes dans la gestion de la municipalité prouveraient à suffisance que des représailles ont commencé contre le jeune maire, Ismaël Condé.

Il y a dix jours, il a présidé une réunion dans le cadre de la mise en place d’une commission communale de riposte contre le covid-19. Lundi dernier (6 mars 2020), une autre réunion s’est tenue au bureau du Maire, Seydouba Sakho avec la participation des élus locaux, de la Croix Rouge, de l’ENABEL et des cadres de l’administration communale, le secrétaire général, le secrétaire administratif, la police nationale entre autres, dans le cadre de la mise en place de la commission communale de riposte contre le covid-19.

Selon nos informations, le 1er adjoint du maire n’a été ni de près ni de loin informé de cette rencontre et pire son nom n’est nullement parmi les membres de cette commission.

Selon des indiscrétions, certains élus locaux du RPG auraient menacé le Maire Sakho de jeter l’éponge si son adjoint sera dans la commission. Pour la simple raison que pour eux, la présence d’Ismaël Condé démotiverait des cadres de l’administration notamment des ministres, directeurs généraux et DAF qui sont en grande partie des personnes coptées pour obtenir des fonds pour financer dans la riposte contre le Covid-19 à Matam.

Affaire à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*