Makanera : « En toute honnêteté la question de la libération du président Alpha Condé ne mérite d’être posée »

0
296

Des dignitaires de l’ancien parti au pouvoir et ses alliés sont attendus ce jeudi 28 octobre 2021, chez le colonel Amara Camara, ministre secrétaire général à la présidence.  Cette rencontre sera axée principalement sur la priorité actuelle du RPG Arc-en-ciel celle d’obtenir du CNRD la libération du président déchu Alpha Condé.

 Alors qu’aucune information n’a filtrée de la lettre de l’ancien parti au pouvoir déposée auprès de la junte militaire la semaine dernière, sollicitant une rencontre avec le président déchu. Alhoussein Makanéra Kaké, invité dans l’émission les Grosses Têtes de la radio Tropicale FM, dit que la question de la libération du président Alpha Condé ne mérite d’être posé.                                                                           

 « En toute honnêteté la question de la libération du président Alpha Condé ne mérite d’être posée. Celle qui mérite d’être posée pourquoi emprisonner Alpha Condé alors qu’il n’est pas présenté à un juge ? Mieux, en Guinée seuls les juges peuvent interpeller quelqu’un ou pas. Aujourd’hui nous nous posons une question c’est celle de savoir Alpha Condé est en prison ? Cette question mérite d’être posée et non le contraire. C’est pourquoi nous disons qu’il doit être rétabli dans ses droits. Il doit être rapidement libéré pour pouvoir rencontrer ses principaux collaborateurs » a-t-il affirmé.      

Poursuivant, le président du parti FND indique que le RPG Arc-en-ciel se porte bien et n’exclut pas une éventuelle candidature d’Alpha Condé aux prochaines échéances électorales.   

« Le RPG Arc-en-ciel se porte bien et très bien même. Parce que le coup d’Etat a réveillé un sentiment patriotique chez les gens du parti. Même ceux qui étaient frustrés ont oublié leur frustration. Pour la simple raison que ce parti -là est un symbole pour l’instauration de la démocratie en Guinée.  Après l’obtention de la libération du président Alpha Condé, le parti et lui décidera si l’opportunité est là qui doit encore tenir les rênes du RPG Arc-en-ciel. Pourquoi ne pas être notre candidat. Mais il ne faut pas faire l’amalgame entre les deux car on peut tenir les rênes du parti en tant que secrétaire général d’un parti sans être son candidat », précise l’ancien ministre.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*