Manifestations du 14 octobre : Un centre de documentation des cas de violation des droits de l’Homme mis en place

0
41

Craignant les discours va-t’en guerre de certains leaders politiques face à l’actualité socio-politique du pays, qui risque d’occasionner de graves violations des droits de l’Homme, Le Collectif des ONG de Défense des Droits de l’Homme contre un Nouveau Mandat (CODHOM) a décidé de mettre en place un Centre de Documentation et de Monitoring de tous les cas de violation des droits de l’Homme pendant les moments troubles.

Ce centre est déjà opérationnel et va suivre et documenter tous les cas de violation des droits de l’Homme au cours des différentes manifestations pour la défense de la constitution.

« Ce centre de documentation et de Monitoring est une façon de documenter toutes les violations des droits de l’Homme lors de cette journée de 14. Il faut documenter, observer pour pouvoir témoigner. Sans documentation, on ne peut pas témoigner. C’est à travers ces documentations on pourra la possibilité de porter plainte. C’est une façon aussi de mettre pression sur le gouvernement mais sur les manifestants, parce que la violation et les atteintes peuvent venir d’un ou de l’autre côté », a fait comprendre Ibrahima Aminata Diallo, coordinateur du CODHONM, au cours d’une conférence de presse, ce vendredi 11 octobre.

Quel sera le sort de ceux qui seront documentés ? le coordinateur du CODHONM répond : « Les complices, les auteurs ou coauteurs seront poursuivis devant les juridictions nationales ou internationales pour répondre de leurs actes ». A cet effet, le CODHONM demande à tous les citoyens qui seront victimes ou témoins des cas de violation des droits de l’Homme de contacter le Centre de Documentation et de Monitoring.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*