Manifs de résistance : Albert Damantang demande au FNDC d’en assumer les conséquences

0
165

Tenant compte de la déclaration d’appel aux manifestations de résistance, Albert Danmatang Camara, ministre de la sécurité et de la protection civile estime que le Front National pour la Défense de la Constitution doit assumer les violences qui se produisent en Guinée. Car, selon lui, si le FNDC s’est inscrit dans une lutte ferme en appelant aux manifestations jusqu’ au départ du chef de l’Etat et des présidents des institutions, il ne doit pas esquiver les actes qui en découleront.

« Ce que je ne comprends pas c’est lorsqu’en tant que politicien on n’assume pas ses actes, ses prises de position. Le FNDC a dit clairement toute la semaine passée que c’était la fin des manifestations pacifiques. Ils ont demandé à faire partir les présidents des institutions républicaines, ils ont programmé le départ du président de la république, certains ont demandé à s’attaquer aux familles des membres du gouvernement. Nous avons les captures d’écran, ces gens-là font l’objet de poursuite. Quand on dit que ce sont les forces de l’ordre qui ont causé ce qui s’est passé hier, je pense qu’on n’est totalement à coté de ses engagements et de ses convictions politiques. Il faut assumer jusqu’au bout. Quand vous dites que vous allez semer le chao jusqu’au départ ou au retrait du président de son projet de constitution, assumez jusqu’au bout que vous êtes les responsables de la violence qui se passe en Guinée », a martelé le ministre de la sécurité, chez nos confrères de Chérif FM, avant d’ajouter : « Nous en tirons toutes les conséquences. Le procureur a annoncé des poursuites en cours et nous verrons la suite de cette affaire en espérant que les gens vont se ressaisir en se rendant compte que non seulement c’est inutile d’appeler à ces genres de manifestation mais en plus ça fait des victimes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*