Manque d’électricité à Kankan : La jeunesse en colère contre le préfet mais le gouverneur calme le “jeu”

0
170

La jeunesse de Kankan s’est mobilisée massivement ce Mardi 16 Juillet afin d’avoir la réponse concrète à la demande relative à la desserte en courant électrique dans toute la ville, de 18h à 8h du matin, comme souhaité auparavant par le préfet Aziz Diop en personne.

S’adressant au préfet, le porte-parole des jeunes, Mohamed Lamine Kaba s’est exprimé dans un ton clair : «Mr le préfet, nous sommes venus vous rencontrer pour vous faire savoir que l’engagement que vous aviez pris n’a pas été respecté. Alors, nous voulons que vous respectiez votre propos en allant fermer la centrale. Puisque c’est vous même qui l’avez dit».

La réponse d’Aziz Diop ne s’est pas fait attendre. «Fermeture de l’EDG? Ce n’est pas mon domaine. Il faut que les choses soient claires. Le préfet ne peut pas le faire», réagit- il.

Une réaction qui a mis le feu aux poudres. Très remontés, certains jeunes ont manifesté le désir de se diriger vers la centrale de production de l’EDG pour cadenasser le portail.

Une information qui a attiré l’attention du gouverneur. Gl Mohamed Gharé a invité les jeunes pour les écouter.

 

Puis le Général Gharé a supplié les jeunes manifestants pour un autre sursis afin qu’il s’enquière des réalités puisqu’il était absent au début des faits. «Je vous remercie de votre démarche pacifique. Sur ce, je remonterai l’information au ministre en charge de l’énergie. Donc, je vous prie de rentrer», a-t-il dit aux manifestants.

De son côté, le porte-parole de la jeunesse informe qu’il ira tenir une rencontre avec l’ensemble de la jeunesse pour une déclaration finale. Ce qui a permis également au gouverneur de faire l’inventaire à l’EDG.

 

«Le maintien de la décision de fermeture systématique de la centrale, le refus de payement des factures tant qu’il n’y est pas satisfaction et, le retrait du préfet Aziz Diop dans les prochaines négociations…», tels ont été les différents points annoncés par Mohamed Lamine Kaba, porte-parole des jeunes.

 

Le gouverneur, Gl Mohamed Gharé, à son tour, a martelé qu’il fera son possible : « Comme je l’ai toujours dit, vous avez raison. Et je viens de la centrale comme ça. Je vous apprends que les gens n’ont pas dit la vérité au préfet. Ils l’ont enduit dans l’erreur. J’ai commencé à parler aux responsables et je vais continuer les démarches car, je veux toujours réaliser de belles choses ici. Je me battrai pour que Kankan ait régulièrement le courant électrique. Je serai en contact permanent avec vous à travers deux numéros. Je ne veux pas m’arrêter, je le ferai. Laissez-moi aller jusqu’au bout. Je ne peux pas que vous dire que vous êtes sur votre raison».

 

Une réponse qui n’a pas plu aux jeunes qui insistent sur la fermeture de la centrale.

 

Nous y reviendrons !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*