« Nous avons été victimes d’une injustice et d’une victoire volée » dit Mohamed Cherif

0
641

Mohamed Chérief issu de l’Association Guinéenne pour le Bien-être Familial a été

admis au test pour représenter les jeunes de la région naturelle de la Haute Guinée au sein du Conseil National de Transition.  Après la nomination des membres du CNT, il se trouve écarté au profit d’un autre.

Sur sa page Facebook, Mohamed Chérif qualifie cet acte d’injustice et de tricherie à son égard. Pour lui, la boussole annoncée au soir du 05 Septembre peine à s’orienter.

« La soif et la volonté d’un individu d’exercice mordicus le pouvoir peuvent lui conduire à opter pour la démagogie, le dénigrement , le débat de personne et à se victimiser. Dans ce cas de figure, les esprits faibles le croiront et soutiendront pour le simple fait qu’il est la victime. Chers pairs jeunes, nous avons été victimes d’une injustice et d’une victoire  volée pour le simple fait que certains cadres du pays n’ont pas digéré la défaite flagrante de leurs protégés pendant la sélection des jeunes pour le CNT dans la région de Haute Guinée. 

Cette pratique n’honore pas l’administration du pays. Quelle honte !  Dans le temps, plusieurs jeunes du pays ont perdu des opportunités d’emplois et de bourses d’études pour le fait de corruption et abus d’autorité.

 Chers pairs jeunes, ne pas dénoncer cette pratique moyenâgeuse et honteuse, c’est d’accorder un blanc-seing à ces cadres véreux, corrompus, lâches et zélés à faire beaucoup plus de victimes sous le regard médusé et résignant de la population désabusée. 

Pourtant la promesse phare du CNRD à son avènement au pouvoir le 05 Septembre 2021 était que la justice serait la boussole qui guidera les actions de la transition.

Chers pairs jeunes, je vous laisse le soin d’apprécier cet acte ignoble et d’une autre ère tout en souhaitant votre soutien indéfectible afin que nous soyons rétablis dans nos droits.

Au-delà de ma personne, c’est la place accordée à toute la jeunesse de la région qui a été volée. Pourtant la sélection était placée sous la supervision des autorités administratives et de jeunesse (Gouverneurs, l’inspecteur régional et les DPJ de la région de Kankan et de Faranah).

Pour finir, j’ai été sensible à vos différents messages, appels et publications visant à me consoler et m’encourager.

 La voix divine est insondable», s’indigne-t-il.

Après être retenu, Mohamed Cherif a reçu un “soit transmis” du gouverneur de la Région administrative de Kankan en plein accord avec son homologue de Faranah puisque cette région avait laissé la main à Kankan. Le ministre de la jeunnesse avait également entériné ce choix.

La question que beaucoup de jeunes se posent c’est comment le nom du jeune Mohamed Cherif a été retiré au profit d’un autre de Faranah par le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*