Politique : Pour Dr Faya Milimono , une CENI technique n’est pas une CENI de représentants

0
328

La composition de la nouvelle CENI continue de remuer les langues des politiques dans le pays. Le président de cette institution Maitre Salif Kébé n’inspire pas la confiance chez certains opposants. C’est le cas du président du Bloc LIbéral Dr  Faya milimono qui pense que la commission électorale n’est pas technique, mais plutôt représentative. Il l’a dit ce matin chez nos confrères de Chérie FM.

«Une CENI technique n’est pas une CENI de représentants. On n’est pas compétent pour  faire le travail d’élection parce qu’on est membre d’une plateforme de la société civile, envoyé par l’administration ou parce qu’on est membre d’un parti politique. On devait sortir de tout cela, définir le profil des gens dont on aurait besoin dans une CENI technique pour s’occuper du travail de gestion du processus électoral dans notre pays », déclare le patron du BL dans l’émission Tribune de l’actu.

Plus loin, Faya Millimono affirme que  cette nouvelle CENI fera l’objet de critiques à l’instar de celles qui l’ont précédée : « On aurait pu trouver 9 personne comme c’est le cas dans certains pays de la sous-région (Sierra Léone, Libéria, Ghana etc…), mais encore on a manqué cela.  On est venu dans une CENI politique qu’on va continuer à critiquer comme celles qui ont disparu ».

Le président du BL évoque également que la loi votée par les députés ‘’périmés’’ est déjà violée, vidée de son contenu : « Dans cette loi,  c’est dit que pour être représenté à la CENI, il faut  avoir participé à deux élection nationales (présidentielle et législative), avoir au moins deux députés. Est-ce que les partis qui sont à la CENI aujourd’hui avaient participé aux élections nationales ?  La comédie est de dire que vous représentez une entité, mais vous ne devez pas  avoir d’ordre de cette entité ».

Quant à la crédibilité de Maitre Salif Kébé, réélu  à la tête de l’institution électorale, Dr Faya Milimono reste pessimiste.  « Ce sont des élections au cours desquelles la CENI  que présidait Mr Kébé que   les procurations ont été vendues  à certains partis.  D’autres n’en avaient pas droit. Comment les gens peuvent rêver que le même Kébé sera mieux demain dans l’intérêt de la république », laisse entendre l’opposant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*