Présidentielle 2020 : «J’ai surpris un député en train de distribuer de l’argent aux présidents des bureaux de vote… »

0
102

Alors que tous les regards restent braqués sur la cour constitutionnelle chargée de publier les résultats définitifs du scrutin du 18 octobre dernier, l’opposition réunie au sein de l’Alliance Nationale pour l’Alternance Démocratique ne rate aucune occasion pour jeter du discrédit sur la crédibilité des résultats provisoires publiés par la CENI.

Dans un entretien qu’il a accordé à notre rédaction, Diabaty Doré, directeur de campagne de l’UFDG à Beyla, fait de graves révélations sur le déroulement du scrutin présidentiel dans  sa circonscription.

« On me disait que le gros score historique du Rpg Arc-en-ciel au cours d’une élection c’est 18%. C’est maintenant que je me suis rendu compte que c’est une évidence. En guise d’illustration de cette affirmation, le vote de Beyla. Le maire, des députés et autres responsables locaux étaient présents dans presque tous les bureaux de vote pour procéder aux bourrages des urnes. En faisant voter des gens qui n’avaient pas l’âge de vote » avant de signaler:

 «Plus grave, j’ai personnellement surpris un député en train de distribuer de l’argent aux présidents des bureaux de vote… », Nous apprend le président du PRD.

Mieux, poursuit-il, « La plupart des urnes issus des bureaux de vote étaient dirigés dans la voiture du maire de Beyla. En plus de cela, nous avons eu beaucoup d’appels en provenance de beaucoup de sous-préfectures de Beyla dénonçant des cadres de l’administration et autorités locales pris en flagrant délit de fraudes électorales. Ces autorités locales ont interdit l’accès à tous les délégués de l’opposition dans les bureaux de vote. Aucun délégué de l’opposition n’était présent dans un bureau de vote dans beaucoup d’endroits dans la préfecture de Bayla. Partout où ils sentent que l’opposition est forte, ils trouvent des moyens pour empêcher que le vote se déroule correctement. Pour preuve, lors des décomptes, dans tout bureau de vote où l’opposition a gagné, les responsables de ces bureaux étaient sevrés par le blocus systématique de leur prime journalière … ».

Mais, soutient le directeur de campagne de l’UFDG à Beyla, « Malgré ces fraudes massives, le parti Cellou Dalein Diallo sort victorieux de l’élection président du 18 octobre. Chose qui justifie d’ailleurs l’annonce de Cellou Dalein se déclarant vainqueur de cette élection. La seule chose que nous demandons aujourd’hui c’est de dire le droit… »

A noter que dès la réception des “mémoires-réponses” du candidat sortant , la Cour Constitutionnelle a trois jours pour vider “le contentieux” ensuite procéder à la proclamation des résultats définitifs du scrutin présidentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*