Rentrée scolaire 2019 : Constat amer dans les établissements au lendemain de la rentrée officielle

0
109

Annoncée pour le mercredi 03 octobre 2019, la rentrée scolaire a débuté dans plusieurs écoles de la  Guinée. Fort malheureusement le constat reste amer ce vendredi 4 octobre 2019 dans plusieurs écoles de la capitale car les élèves n’ont pas répondu massivement à l’appel. Ici au groupe scolaire privé Mohamed Lamine Sylla ( MOLASY) de Coleah, l’affluence n’est pas de taille. Touré Aboubacar Directeur affirme que sur les 312 élèves que compte l’établissement seule une trentaine est présente

 

« Hier il y avait les élèves ici, tous les professeurs étaient présents mais les élèves n’ont pas répondu à l’appel comme il faut. Sur les 312 élèves de l’établissement 38 seulement ont répondu présents. Ce que je vais dire aux parents et aux élèves c’est que la rentrée scolaire a bel et bien commencé hier. Donc de laisser les enfants venir à l’école parce qu’un jour de perdu à l’école ne sera pas facile à rattraper », a-t-il lancé à l’endroit des parents d’élèves.

 

Dans cet établissement de la maternelle à la 6ème année, les classes sont quasiment vides. Camara Charles instituteur de la première n’a reçu qu’un seul élève ce jour

« Aujourd’hui je n’ai qu’un seul élève, que je compte garder jusqu’à la fin de l’heure. Le constat que j’arrive à poser, certes j’incombe cela à la responsabilité parentale parce que nous avons fait trois mois de vacances et la date officielle a été fixée le 3 octobre mais très malheureusement les élèves ne sont pas là. Je peux aussi accentuer cela sur la conjoncture économique de l’Etat vu la précarité aussi qui bat son record dans le pays actuellement donc je peux dire que les enfants n’ont pas été suffisamment apprêtés par les parents avec la cherté de la vie concernant l’achat des manuels pédagogiques ça peut être dû à cela. On sait que le lundi il y aura le démarrage des cours donc on espère que les parents d’élèves vont libérer les élèves afin qu’ils puissent venir à l’école et continuer les cours normaux », espère-t-il.

 

Idem que lui Sandouno Mohamed maître du CM2 à l’école privée MOLASY de Coleah accuse la conjoncture. « Hier et aujourd’hui le constat reste un peu faible parce que le taux de fréquentation est très faible et nous constatons aussi qu’il y a une difficulté au niveau des parents d’élèves en ce qui concerne l’achat des fournitures et aussi le payement des frais de scolarité donc la conjoncture actuelle a beaucoup joué mais j’espère vraiment qu’à partir du lundi la reprise sera effective », a-t-il estimé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*