Russie: atterrissage d’urgence d’un avion à Moscou, 41 morts

0
242

Selon un bilan encore provisoire, au moins 41 personnes sont mortes dimanche dans l’atterrissage d’urgence d’un avion de la compagnie russe Aeroflot, qui s’est entièrement embrasé avec 78 personnes à bord à l’aéroport de Moscou-Cheremetievo.

Trente-sept personnes ont survécu au crash sur les 78 personnes présentes à bord, dont cinq membres d’équipage, ont annoncé les enquêteurs.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montraient l’appareil atterrissant au milieu d’énormes flammes. Sitôt après l’atterrissage, les passagers ont été évacués par le toboggan avant de l’avion alors que celui-ci s’embrasait à grande vitesse, d’énormes volutes de fumée noire s’élevant au-dessus de l’appareil. D’autres vidéos montraient les passagers courant sur le tarmac pour s’éloigner aussi vite que possible de l’appareil.

« Après le décollage, l’équipage a rapporté une anomalie »

Les raisons du retour précipité quelques minutes après son décollage du Soukhoï Superjet-100 à Cheremetievo, ne sont pas encore connues alors que de précédentes sources faisaient état d’un incendie s’étant déclaré en vol. « Le vol Su-1492 a décollé comme prévu à 18h02 (15h02 TU). Après le décollage, l’équipage a rapporté une anomalie et pris la décision de revenir à l’aéroport de départ », a indiqué l’aéroport de Cheremetievo, le premier de Russie, dans un communiqué.

« À 18h30, l’appareil a effectué un atterrissage d’urgence, après quoi le feu s’est déclaré », poursuit le communiqué. L’incendie a été maîtrisé, laissant la partie arrière de l’appareil totalement carbonisée tandis que la partie avant semble avoir été moins touchée.

« L’avion a émis un signal de détresse après le décollage. Il a tenté un atterrissage d’urgence, n’a pas réussi la première fois et, à la deuxième tentative, le train d’atterrissage a frappé (le sol), puis le nez, et il s’est enflammé », avançait peu après l’accident l’agence de presse Interfax, citant une source anonyme. L’agence a indiqué par ailleurs, citant une autre source, que l’appareil avait atterri avec ses réservoirs remplis de carburants car, le contact radio avec les contrôleurs aériens ayant été perdu, « il était dangereux d’effectuer une manoeuvre pour vider les réservoirs au-dessus de Moscou ».

Si les circonstances exactes n’ont donc pas encore été officiellement révélées, le commandant de bord, Denis Evdokimov, a rapporté aux médias russes que son avion a dû effectuer un atterrissage d’urgence après avoir perdu une partie du matériel de bord en raison de la foudre.

Commission d’enquête ouverte

Le Premier ministre, Dmitri Medvedev, a ordonné de former une commission gouvernementale pour enquêter sur cet accident, a indiqué l’agence Ria Novosti tandis que le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a indiqué que Vladimir Poutine avait présenté ses condoléances aux proches des victimes.

(avec AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*