Depuis son retour au pays alors qu’il fait l’objet des ennuis judiciaires, Souleymane Thianguel est soupçonné d’avoir un nouveau positionnement politique. Répondant aux rumeurs qui laissent croire un rapprochement au pouvoir d’Alpha, l’ancien chargé de communication  de l’UFDG précise :

« La question de redevabilité ne s’est jamais posée. Toutes les discussions que j’ai eues,  à aucun moment on ne m’a dit je dois venir parce que je dois faire ça. La question de rejoindre le gouvernement ne s’est jamais posée.  Toutes les personnes qui sont intervenues dans cette affaire ne m’ont jamais posée cette question comme condition. Il faut prendre aussi les choses comme une démarche humaine. Tout le monde a un cœur. A un moment donné lorsque les gens subissent une certaine injustice, lorsque la personne qui est concernée directement par la gestion du pays dit ceci doit s’arrêter, je crois la seule chose qui doit venir derrière, et ma famille et moi c’est ce qu’on fait. On dit merci », a-t-il insisté.

Face à la question de savoir s’il a eu des contacts avec le président Alpha Condé, Souleymane Thiaguel réagit en ces termes :

« Lorsque je négocie mon retour avec les gens ça parait logique. Que j’ai parlé avec des amis mais bien sûr ces amis ont facilité. Mais je n’ai pas échangé avec le président, j’ai échangé avec quelqu’un qui est un ami, qui est autour et avec le président ».

Pour les 30 000 Euros qui lui sont reprochés d’avoir reçus, Souleymane  s’en moque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*