Sidya Touré : ‘’c’est un homme qui a toujours été à l’ombre des grands hommes’’, l’auteur de cette phrase devrait comprendre que c’est une qualité d’être à l’ombre des GRANDS HOMMES. Car que seraient devenus ce qu’on appelle LES GRANDS HOMMES sans la contribution dans l’ombre de ses collaborateurs. C’est d’ailleurs pour cette raison, n’importe qui ne peut pas être à l’ombre des GRANDS HOMMES comme Séry Gnéloba, Félix Houphouët Boigny, Alassane OUATTARA.

Pour y être, il faut avoir quelque chose à apporter à la machine pour l’atteinte des objectifs.

En revanche, ce que je voudrais rappeler à l’auteur de cette phrase, lui, il a été plutôt à l’ombre des hommes intermédiaires qu’il a fini par réduire au néant. Il les a démolis, les a rendus incapables d’entrer chez eux : Dadis CAMARA, Sékouba KONATE, pour ne citer que ces deux. Lui, il ne peut être qu’à l’ombre des hommes intermédiaires auxquels il apporte une fin funeste déjà scellée par le destin.

Ai-je besoin de rappeler à l’auteur de cette phrase que les GRANDS HOMMES avec lesquels le Président Sidya TOURE a collaboré ont, dans bien des cas, atteint leur objectif de conquête du pouvoir politique et de l’exercer. Et ces GRANDS HOMMES ont toujours brandi les résultats de l’équipe dans laquelle se trouvait le Président Sidya TOURE comme acquis. C’est le cas du Président ivoirien actuel Alassane OUATTARA.

Lui, quel homme intermédiaire a-t-il pu faire échapper le destin funeste qu’il les apporte ?

Fodé BALDE, Responsable Communication digitale UFR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*