Tribune : Chers honorables députés, et si on remplaçait la suspension par un retrait ?

0
68

Même si la nouvelle a réjoui certains observateurs, elle reste cependant insignifiante aux yeux d’autres qui constituent d’ailleurs la majorité. Ces derniers aimeraient tout simplement « la démission » de ces députés qui, selon eux, pourrait donner un caractère sérieux au combat qu’ils mènent. Combat visant à défendre l’actuelle constitution et par ricochet, empêcher une présidence à vie en République de Guinée.

Suspendre donc leur participation aux travaux de l’Assemblée nationale est bien, mais « démissionner » est encore mieux voire crédible, d’autant plus que leur mandat a déjà expiré depuis mars 2019. Continuer à siéger, c’est cautionner, donc soutenir à la fois toutes les actions du pouvoir en place, notamment le projet de nouvelle constitution qui favoriserait un 3ème mandat au Président Alpha Condé.

Le départ des parlementaires issus de l’opposition de l’Assemblée nationale et de leurs représentants de la CENI ne serait-il pas une “victoire” pour la lute contre le tripatouillage constitutionnel ? En tout cas l’heure est grave, du moins, elle est favorable à la « démission » ou simplement au retrait de l’opposition de toutes ces institutions. Un acte “salutaire” qui serait un revers pour les promoteurs de nouvelle constitution.

Chers honorables députés, la simple suspension n’est-elle pas moins crédible que le retrait ? De la CENI, surtout jusqu’à l’obtention de garanties de transparence ? De l’Assemblée nationale pour plus de crédibilité ou de soucis de cohérence ?

Thierno Oumar Diawara, journaliste / todiawara@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*