Tribune : Une terre paradisiaque transformée en un océan de malheur par un professeur de droit

0
170

Jamais je n’oublierai cette clameur, cette joie immense, le grondement d’une foule en furie, l’espoir était grand. C’était le cri de jeunes hommes dévorés de cupidité et d’ambition, soif de démocratie et de bien-être, s’engageant cœur et âme à résister et à dégager les militaires au pouvoir.

Mais la Guinée d’aujourd’hui est plus malheureuse que la Guinée de 2009, le système actuel ressemble à un océan de malheur. A la fin des années 2000 le pays était au bord du gouffre, au lieu de nous éloigner du danger qui guettait notre pays, les dirigeants actuels nous ont plongés dedans. Pire ils ont créé d’autres problèmes qui n’existaient pas.

L’économie, le social, l’environnement tout est malmenés dans ce pays aujourd’hui.

Il faut un élan de solidarité, un courage inouï de tout un chacun pour redresser notre pays. De 1958 à 2010, la République de Guinée 🇬🇳 n’avait jamais produit plus de 13 millions de tonnes de bauxite par an. Depuis l’arrivée de Monsieur Alpha Condé au pouvoir notre production de bauxite a été multipliée par 5, nous sommes aujourd’hui à 70 millions de tonnes par an.

En 2010, la dette extérieure de la Guinée 🇬🇳 c’est à dire la dette accumulée depuis l’indépendance était aux alentours de 4,2 milliards de dollars.

La Guinée a bénéficié en 2012, l’annulation de 2/3 de sa dette du programme PPTE (pays pauvre très endetté). Cela a ramené la dette de la Guinée en 2012 à 1,4 milliards de dollars.

Mais cette dette est passée à 4,29 milliards de dollars, fin décembre 2019.

C’est la veut dire que la dette contractée par Monsieur Alpha Condé entre 2012 et 2019 dépasse ou équivaut à celle empruntée par la Guinée 🇬🇳 de 1958 à 2010.

Mais malgré tout cela, il est incontestable que le Guinéen d’aujourd’hui ne vit pas mieux qu’en 2009. L’éducation, la santé, la justice, les infrastructures, l’eau, l’électricité, le panier de la ménagère…, rien ne favorable à notre peuple.

Cela nous prouve qu’il y a eu un nouveau président en 2010, un nouveau gouvernement avec des nouvelles têtes mais le système de corruption, de mal gouvernance, de lâcheté et d’injustice est resté. Les mêmes pratiques et des nouvelles pratiques éhontées sont toujours en action.

Alpha Condé avait promis d’être le Mandela et le Obama de la Guinée.

Ne l’oublions pas !!!

Depuis 10 ans le président Alpha Condé, s’est obstiné d’aimer son peuple, plus grave il n’a pas peur de violer les lois de la République, toutes les institutions sensées garantir le fonctionnement démocratique et Républicaine sont entre ses mains.

L’espoir d’une démocratie apaisée avec Alpha CONDE est mort depuis ses premières années à la présidence, et l’espoir d’une Guinée unit et prospère avec Alpha CONDE et son RPG est enterré depuis qu’il a décidé contre vents et marées de s’octroyer une constitution taillée sur mesure, qui débouchera à un 3em mandat synonyme d’une présidence à vie pour Monsieur Alpha CONDE.

Il n’a peur que du soulèvement populaire, il a horreur de toute forme de contestation et de contradiction mais l’histoire nous a montré, longtemps que le peuple sera soumis à l’oppression et privé de liberté, un jour l’énergie des peuples soumis se mettra en marche et ce jour-là, rien n’empêchera la réalisation du désir d’être libre.

Après 26ans de pouvoir sans partage du père de l’indépendance Ahmed Sekou TOURE et de 24ans du General Lansana CONTE, des pouvoirs marqués par des répressions sanglantes, des violations graves des droits humains et une misère économique croissante des citoyens guinéens, l’arrivé de Monsieur Alpha CONDE au pouvoir avait suscité beaucoup d’espoir et de confiance au près des populations guinéennes, même au sein des citoyens n’ayant pas glissés leurs bulletins pour le candidat Alpha, beaucoup pensait qu’après avoir mené un combat  pour la démocratie pendant 40ans, détenant le titre d’opposant historique, ayant vécu toute sa vie dans l’un des pays les plus démocratiques du monde, une vie en France soldée par des brillantes études avec un doctorat en droit à la prestigieuse université Paris1 Sorbonne, ils avaient accordé le bénéfice de doute au professeur Alpha CONDE, beaucoup pensait qu’au-delà des divergences politiques et idéologiques Monsieur Alpha Condé avait la posture et la casquette de l’homme de la situation.

Malheureusement, force est de constater qu’à l’image des révolutionnaires français de 1789 à l’occurrence DANTON et Robespierre, l’espoir ne sera qu’un lapse de temps, le principe de gouvernance de Monsieur Alpha CONDE ne sera jamais ce que souhaite le peuple de Guinée, un peuple qui souhaitait la gouvernance du peuple par le peuple et pour le peule. Très rapidement on se rendra compte qu’il s’agit de la continuité tyrannique. La terreur, l’angoisse des populations, l’arbitraire et la répression des manifestations montreront à la communauté nationale et internationale que la direction optée par le pouvoir de Conakry ne conduira pas le peuple de Guinée vers la paix, l’unité nationale et le bonheur. Les opposants ne tarderont pas à se faire entendre par des manifestations et les organisations nationales et internationales multiplieront les condamnations à l’encontre du gouvernement de Conakry.

La question qu’on se pose et celle que les générations futures se poseront pour savoir pourquoi la naissance du FNDC sera avant tout de savoir d’abord, comment et pourquoi, l’homme qui a combattu toutes les mauvaises pratiques des anciens régimes, qui a dénoncé la mauvaise gouvernance, la violation des droits de l’homme et le manque d’alternance politique pendant plus de 40ans, après avoir gouverné pendant 9 ans notre pays ait la volonté de se maintenir au pouvoir en utilisant des principes et des pratiques antidémocratiques ?

Tout d’abord, il faut faire la différence entre le combat qui consiste à se battre pour la démocratie, l’Etat de droit et la lutte que mène une personne pour avoir le pouvoir car celui qui se bat pour la démocratie, il s’accroche à des valeurs, il défend des principes universels. Il utilise des méthodes démocratiques pour avancer dans son combat mais l’individu qui est assoiffé du pouvoir, il est prêt à utiliser tout, mêmes les pratiques les plus minables pour arriver au pouvoir, il peut mentir, manipuler, diviser et même tuer pour arriver à ses fins et une fois au pouvoir il ne respectera absolument rien, il montrera son vrai visage et utilisera les fonds du trésor public, la puissance publique à travers les forces de sécurité, l’armée, l’intimidation et l’arbitraire pour conserver le pouvoir.

 

Pire que tout cela, ce que personne ne peut expliquer, c’est pourquoi et comment un ancien professeur d’université à la plus prestigieuse université française historiquement et un docteur en droit, a pu laisser le système éducatif du pays qu’il gouverne sombré et la justice à l’agonie ?

C’est la preuve incontestable que Monsieur Alpha CONDE a échouée.

 

MB DIALLO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*