Tribune : Wagner ou l’autre mot qui fait trembler la France au point de donner même de la cagnasse à ses dirigeants (Aboubakr Guilavogui)

0
371

Après la République centrafricaine et la Libye entre autres, les mercenaires de Wagner débarquent massivement au Mali. Une béatitude ou un malheur ? En tout cas, Plusieurs informations de presse annoncent un accord imminent entre le pouvoir malien et cette société russe de sécurité, accord que la France chercherait à faire capoter. Qui est ce groupe russe proche du Kremlin et qui déteste que l’on parle de lui ?  Pourquoi la France chercherait-t-elle à capoter ce nouveau accord avec cette société privée russe assez puissante sachant que celle-ci est aussi arrivée pour la même mission ? Pourquoi la France ne veut-elle pas partir ? Et bien c’est simple, La France qui de par son impuissance a prouvée à la face du monde son incapacité à résoudre la crise sécuritaire au Sahel, aujourd’hui s’inquiète de l’arrivée musclée de Wagner au Mali pour faire ce qu’elle n’a pas pu faire depuis longtemps déjà. Elle doit tout d’abord savoir que ces ennemis ne sont pas forcements les nôtres, nous n’avions pas besoin de détester ou de rejeter ceux avec qui elle a des différends commerciaux ou industriels juste pour la faire plaisir, ils peuvent même dans certains cas être nos meilleurs alliés, c’est à nous de mesurer ce qu’ils apportent et nous organiser pour que le deal soit au moins équitable et non à la France de nous dire voilà ce que vous devriez ou ne devrez pas faire.

Que la France nous laisse la liberté de choisir nos alliés, quelle nous laisse la latitude de tenter d’autres expériences surtout lorsque celles qu’elle nous a toujours proposées n’ont jamais été concluantes, lorsqu’elles se sont toujours démarquées par leur inefficacité bref lorsque les résultats ont toujours été nuls. Pour être plus gentil on va dire lorsqu’elles ont toujours tardé à produire des résultats visibles, la France doit arrêter de nous infantiliser, le Mali sait ce qui est bon pour lui, le Mali a bien réfléchi avant de contracter avec Wagner surtout qu’au regard de l’histoire commune entre la France et ses anciennes colonies, notamment le Mali, elle ne peut pas être prise en modèle dans les accords, dans les partenariats conclus durant les quatre derniers siècles pour ainsi citer les propos d’Alain Foka ? Comment élucider cette guerre de la France animée par un appétit gargantuesque du pillage des richesses africaines qui ne cesse d’être déshabillée de jour en jour. Comme le dit l’adage c’est toujours l’hôpital qui se moque de la charité non ? « Rires ». Seulement, le problème est que lorsque le cancer nous ronge, lorsque ses métastases se répandent dans notre corps et nous condamnent et que le médecin chaque jour, montre son impuissance à nous guérir, comme l’a toujours fait la France dans ses interventions à grand renfort médiatique, on a le droit d’essayer des médecines parallèles non ? Les africains doivent connaître la vérité, mais pas seulement celle du maître-colon, celle que l’occident distille savamment à longueur de journée à travers ses médias, qui d’ailleurs est une contre vérité.

La France s’offusque inutilement pour rien. Elle doit rentrer chez elle, désormais place à la Russie, il faut couper définitivement et éternellement le cordon ombilical avec la France, si elle veut qu’elle rappelle même son ambassadeur. L’actuel Président Emmanuel Macron, subit une embrouillamini sans précédent depuis l’annonce de Wagner au Mali, il ne sommeille plus depuis là, il passe tout son temps à prendre des médicaments, il vous suffit de prononcer le mot « Wagner » et paf, Macron s’offusque. Allez-y dire à Macron que lorsque la France se battait contre l’Allemagne c’est le Wagner de l’Afrique qui a gagné la guerre pour que la France soit libre c’est l’Afrique qui a libéré la France si non on ne devrait plus parler de cette France maintenant. Oui le Wagner de l’Afrique à l’époque a permis de battre l’Allemagne. Dans ce cas est-ce une coopération entre la Russie et le Mali est un crime ? Alors oui monsieur Macron les russes sont-au Mali, avez-vous un problème avec ça ? Et oui, Monsieur le Président Poutine est au courant, oui Viladmir est courant de la présence de Wagner au Mali. Avec un équipement pas des moindres, des bombardements ultras puissants, des armes ultras puissantes, des radars ultras puissants, des commandos intra-rapides, certains militaires maliens sont même partis suivre des formations en Russie, alors Monsieur Macron si vous aviez peur du mot « Wagner », alors tous les maliens s’appelleront désormais Wagner, ils décoreront ce mot partout au Mali. La coopération russo-malienne inquiète a plus d’un titre la France mais allez-y dire à ces gens que la Russie restera au Mali désormais et dès lundi les frappes vont commencer.

La France commence à fuir ainsi que ses partenaires au Mali, les rebelles fuient voilà la toute bonne nouvelle. Et très bientôt les écoles seront ouvertes au nord du Mali, ainsi que les maternités, les administrations également, les gens circuleront tranquillement sans le moindre problème. Le Maliba reviendra aux maliens enfin, l’Afrique en générale, et les maliens en particulier disent mille mercis aux cinq colonels à leur tête Assimi Goïta et continuons à les soutenir, le sacrifice qu’ils font est énormissime, ils ont décidé de mourir pour le Maliba et donc seul le soutien de l’Afrique et des maliens pourra les permettre d’arriver à l’épilogue, afin de réussir cette libération. Wagner est désormais devant la porte malienne, Emmanuel Macron aura la cagasse depuis la France, l’ambassadeur de France risque même de fuir du Mali.

À Dieu à la France trop c’est trop. Nous en avons marre.

Si vous voulez donner de la cagasse à Macron prononcez juste le mot Wagner et sa citation :

“Nous sommes là où règne l’anarchie”, “Où nous sommes, il y a la paix”, “La justice avant tout”, “Nous sommes contre ceux qui tuent les enfants, les femmes et les personnes âgées”.  Sur son site internet, le groupe russe Wagner ne fait pas dans la nuance. Se présentant comme un regroupement de “personnes prêtes à donner leur vie dans la lutte pour la justice et n’acceptant pas l’oppression des civils”, Wagner offre un tableau très éloigné de celui brossé par de nombreuses organisations de défense des droits humains qui évoquent plutôt des mercenaires se rendant coupables de “tortures, exécutions ou viols, contre des civils, dans des zones de conflit”.

Vivement bonne arrivée à Wagner et lui souhaitons une très bonne chance dans sa mission.

Vive la coopération russo-malienne !

Vive le Mali !

Vive la transition.

Vive la libération totale de l’Afrique.

Aboubakr Guilavogui, jeune panafricain passionné des lettres et ambitieux de la politique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*